La digitalisation change la donne du recrutement !


Il y’a quelques années en arrière, les choses étaient relativement simples pour les recruteurs (en entreprises et en cabinets de recrutement) : ils rédigeaient et diffusaient une annonce auprès de l’ANPE (avant que cela devienne Pôle Emploi), de l’APEC ou dans la presse pour ceux qui avaient plus de moyens. Et, si l’annonce était bien rédigée et diffusée au bon moment, le miracle se produisait et les candidatures arrivaient en grand nombre. Il ne restait plus au recruteur qu’à décrocher son téléphone et rencontrer les candidats. En somme, il existait peu de canaux de mise en contact, assez bien rodés pour que candidats et recruteurs y trouvent chacun leur intérêt.

En moins de 15 ans, l’essor d’internet, avec l’apparition et la multiplication des sites d’emploi (jobboard en anglais) et des CVthèques puis l’apparition des réseaux sociaux a profondément bouleversé le panorama et les pratiques de recrutement.

Aujourd’hui, les recruteurs continuent à diffuser des annonces, mais cette tactique, commence à s’essouffler et le nombre de CV reçus par annonce diffusée est en baisse constante. Il n’est pas rare d’entendre les recruteurs dire qu’ils ont du mal à attirer les candidats. D'ailleurs l'étude de l'APEC montre que 6 recruteurs sur 10 perçoivent la recherche de candidats comme difficile.

 

 
 

Afficher l'image d'origine

Découvrez les 35 erreurs faites par tous les recruteurs !

  

 

 

Qu’est ce qui explique cette baisse des réponses à annonces ? Cela tient en peu de mots : la multiplication des canaux de mise en contact.

En effet aujourd’hui les entreprises et les candidats pour entrer en contact bénéficient :

  • Des réseaux personnels des uns et des autres…
  • Des sites emploi carrière des entreprises et cabinets de recrutement

 

Afficher l'image d'origine

 

Si on fait le total, même de façon très empirique, il existe aujourd’hui plusieurs milliers de canaux de mise en relation des recruteurs et des entreprises. Et cela augmente chaque année avec la création de plusieurs nouveaux canaux.

Cette abondance d’offres complexifie énormément la tâche pour les recruteurs. En effet, pour en tirer parti, ils doivent être capables d’identifier les nouveaux canaux, de comprendre comment ils fonctionnent, de les essayer et d’évaluer le retour sur investissement qu’ils en obtiennent. Sachant que tout cela se fait dans un cadre numérique ou les choses sont loin d’être statiques. Ce qui est vrai aujourd’hui, a de fortes probabilités de ne plus l’être demain. Cela nécessite beaucoup de ressources en temps et en argent.

Détail loin d’être anecdotique, les professionnels des ressources humaines ayant dépassé la quarantaine ne sont pas tous à l’aise avec les outils informatiques et les outils digitaux. Cela peut expliquer en partie le retard pris par les RH pour adapter leurs pratiques de recrutement à la digitalisation.

Pour modérer ce propos, il faut tout de même considérer que certains RH (souvent de jeunes professionnels ayant la trentaine ou un peu moins) ont pris le train en marche et ont consacré leur énergie et leurs efforts à comprendre et maîtriser les outils digitaux listés plus haut.

Ils ont même donné un second souffle à l’activité de sourcing qui consiste à identifier de nouveaux candidats de façon pro active, par opposition au recrutement par annonce qui induit une logique active-passive.

Et dans cette tendance de fond, les recruteurs en entreprise et en cabinets ne sont pas tous égaux.

Certains cabinets de recrutements ont constitué des équipes de « Sourceurs » pour fouiller les moindres recoins d’internet et trouver les bons CV, là où ils se cachent.

 

Afficher l'image d'origine

 

Pour quelle raison certains cabinets ont-ils pris le virage digital un peu plus vite que la majorité des entreprises ?

Une raison simple est que le métier de Chargé de recherche existe depuis de nombreuses décennies dans les cabinets de recrutement et en somme, les « sourceurs » en sont la version moderne.

Une raison plus profonde tient au fait que le business model des cabinets de recrutement et leur rôle d’intermédiaire sont profondément remis en question par la digitalisation. D’autant plus que le recrutement, contrairement aux entreprises, est leur seule source de revenu et leur raison d’être.

En somme, y aurait-il pour les cabinets de recrutement un enjeu dans la digitalisation plus important que pour les entreprises ?

Pour conclure, il y a une certitude : parmis les recruteurs, qu'ils exercent en entreprise ou en cabinet, il y a ceux qui prendront le virage du sourcing et partiront à la recherche de la perle rare des candidats sur les bases de données et ceux qui continueront à passer des annonces (parce qu'ils ont toujours fait comme ça...).

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le sur les réseaux sociaux ! 

Vous voulez réagir ? laissez nous un commentaire !

Vous voulez nous aider à améliorer ce blog : répondez à notre sondage !

A propos de l'auteur

Benjamin Metzger

Benjamin Metzger


Après un parcours professionnel de 15 en Ressources Humaines dans des PME et des grands groupes, B. Metzger a rejoint le réseau d'experts Perfhomme.

Il dirige le cabinet de recrutement et de conseil RH Perfhomme pour les Alpes.

Au quotidien, il aide les entreprises à développer l'engagement de leurs collaborateurs, pour générer de la performance économique durable.


5 commentaires

@

Ces articles peuvent vous intéresser

Combien coûte un recrutement raté ?

A l'heure où l'économie semble repartir (timidement ?) et les prévisions de l'APEC sur le recrutement des cadres se font plus positives pour l'année 2016 (+...

Lire la suite

Recruteurs : mesurez l'efficacité de vos pratiques de recrutement !

Au cours d’une carrière, il n’est pas rare qu’un recruteur entende la sentence suivante d’un de la bouche d’un client interne ou d’un opérationne...

Lire la suite

Sourcez différemment avec la cooptation !

Le bouche à oreille existe depuis la nuit des temps. Appliqué au recrutement, cela devient la cooptation. Ce mode de recrutement a le vent en poupe : un peu moins de 40% des entrepr...

Lire la suite

L’avènement du recrutement prédictif marque t’il la fin du métier de recruteur ?

L’activité de recrutement est vieille comme le monde. Et l’image du Sergent recruteur de l’armée romaine en atteste. Depuis que l’Homme est organisé en soc...

Lire la suite

Externalisez vos recrutements pour réduire les coûts !

Dans l’inconscient de certains dirigeants d’entreprise et recruteurs, il est admis que faire appel à un prestataire spécialisé (Cabinet de recrutement Cabinet de chass...

Lire la suite

Quelles seront les tendances du recrutement en 2016 ?

2015 est sur le point de tirer sa révérence dans quelques jours… Le mois de janvier arrive à grands pas avec les nouveaux budgets et leurs cohortes de recrutements à...

Lire la suite

Posez vous les bonnes questions pour ne pas louper vos recrutements !

Les bonnes questions à se poser pour ne pas louper ses recrutements.   Les différentes prévisions de recrutement faites par l’APEC, Pôle Emploi ou la Banque de Fr...

Lire la suite

Investissez dans votre process d'intégration

Ces derniers mois, vous avez investi beaucoup de temps, d’énergie et d’argent pour recruter le nouveau collaborateur dont vous avez besoin pour prendre en charge des projets. Il a l...

Lire la suite

Pourquoi ne faut il pas retenir les salariés qui démissionnent ?

Cela fait plusieurs mois que vous le redoutiez et cela vient de se concrétiser : le salarié clé pour votre entreprise pose sa démission ! Il ne s'agit, cette fois, pas ...

Lire la suite

Pourquoi développer la mobilité interne ?

En temps de crise, lorsque les recrutements se font rares, lorsqu’il y a une restructuration ou une réorganisation, en cas de pénurie de main d'œuvre, les entreprises d&e...;

Lire la suite